Alice Marx

À défaut de

On radicalise le sens d’un mot en l’opposant à son contraire, et par là-même, on supprime les nuances qui caractérisent chacun d’eux. Cette tendance à la compartimentation fait s’opposer systématiquement un terme à un autre, en l’occurrence ici le défaut à la qualité. Voilà une opposition aussi radicale qu’ambiguë : un défaut sans qualité ne serait que négativité pure, néant d’être. Mais le défaut, méprisé ou valorisé, a encore ses qualités, celles-là mêmes qui font qu’on le repère. Il sait se faire tantôt absence - faire défaut -tantôt interférence, contrainte - mettre en défaut. Il serait alors injuste de ne lui accorder qu’une existence dépourvue de toute qualité. C’est au contraire parce qu’il est riche de qualités plurielles qu’il m’a semblé nécessaire d’affirmer son potentiel sémantique et d’en faire émerger des plasticités multiples. Au défaut alors, on pourrait opposer une quantité de termes, et autant d’autres pour le qualifier mais laissons le caractère hégémonique de la qualité à ceux qui savent s’en prévaloir.

Parcours

2010 : Diplôme Supérieur des Arts Appliqués, Mode et environnement, École Duperré, félicitations du jury.

2008 : Brevet de Technicien Supérieur, Mode et environnement, École Duperré.

2008 : stage chez Rajesh Pratap Singh, styliste, prêt-à-porter de luxe, Paris / retouches couture pour le défilé automne-hiver 2008.

2007 : stage chez Nelly Rodi, bureau de tendance, Paris / assistante styliste textile (CDD) : réalisation de la tissuthèque / stagiaire assistante styliste : recherche de matières, maquettes textiles, réalisation de print et motifs, suivi du cahier textile printemps-été 2009.

2006 : Kenzo, Maison de couture (Paris) / mise en place de la présentation presse printemps-été 2008.