Camille Bellot

Enveloppée

camille.bellotbellot@gmail.com

Je fabrique des corps qui passent de l’accumulation d’un élément du corps à la négation de la chair qui le constitue. Décomposant le corps, l’évidant, je ne m’intéresse plus qu’à son enveloppe : sa mue. Mes mues sont comme des dépouilles, des corps inanimés qui se confondent à la figure du Christ, sans pour autant en être la réplique. Peu à peu l’enveloppe se prolonge dans son environnement. Le corps est effacé, oublié. Son enveloppe prend le dessus sur lui. Elle devient de plus en plus envahissante, au point de contaminer, d’investir, d’inclure à elle - et donc au corps qu’elle à dévoré - son propre environnement. La forme initiale du corps est nié. Il ne reste que sa force de vie. L’enveloppe corporelle est en expansion et elle inclut en elle certains objets. Le sacrifice du corps dans sa forme originelle permet une augmentation de celui-ci. Le corps et l’objet ont fusionné, chacun a perdu sa singularité au profit de cette existence nouvellement crée. Je fabrique alors des corps sans corps et tente de suggérer leur Présence par leur absence.

Parcours :

2013 : Akatre, graphistes et set designers, stage
2013 : Diplôme supérieur d'arts appliqués, école Duperré`
2013 : Exposition à la Maison de l'architecture
2013 : Assistante de Gwen Van Den Eijnde (artiste costumier) pour son exposition au Kunstraum Riehen, Bâle
2010 : Diplôme de créateur de Mode, Atelier Chardon-Savard