Chloé Jauffrineau

P comme Poulet

chloe.jauffrineau@laposte.net

« L’organisme vivant reçoit plus d’énergie qu’il n’est nécessaire au maintien de la vie: l’énergie (la richesse) excédante peut être utilisée à la croissance d’un système (par exemple d’un organisme); si le système ne peut plus croître, ou si l’excédent ne peut en entier être absorbé dans sa croissance, il faut nécessairement le perdre sans profit, le dépenser, volontiers ou non, glorieusement ou sinon de façon catastrophique. »
Georges Bataille, La Part maudite, 1949

Ce que Georges Bataille nomme Part maudite, c’est précisément cette richesse excédante qu’il faut dissiper. J’ai commencé par manger du poulet. Un poulet en barquette conditionné prêt à cuire, déplumé, décapité et éviscéré. Il me restait ses os, ma part maudite, j’ai décidé de la dépenser glorieusement, d’en faire le sujet-même de mon projet. La dépense glorieuse se fait donc à partir du Poulet, que j’envisage comme une carcasse vide, à manipuler, à investir. Je construis mon projet comme on construit une civilisation. Je propose une utopie fictive qui n'est pas sans rappeler le monde qui est le nôtre, questionnant la mode et ses mythes. S'y entremêlent constamment le constat documentaire et la fable, nourris candidement par des analyses empruntées aux sciences humaines, à l'économie ou à l'anthropologie.

Parcours

2014 : DSAA mode et environnement, école Duperré
2013 : stage chez Courrèges
2012 : BTS design de mode et environnement, école Duperré
2011 : stage chez Seiko Taki
2010 : MANAA au lycée Laplace, Caen
2010 : travail sur le tournage du film L'Apollonide, aux côtés de la costumière Anais Roman
2009 : Bac Arts appliqués, lycée de la mode, Cholet