hébergement

Un grand nombre d’étudiants vont devoir quitter le logement familial et trouver à Paris un hébergement, ce qui n’est pas toujours simple. Vous trouverez ci-après des informations et des adresses qui pourront vous aider dans vos recherches.

À noter, une grande partie des cours de mise à niveau (MANAA) a lieu à l'annexe 44 rue Dussoub, Paris 2e. Il peut donc être jusdicieux de choisir un logement plus proche de cette adresse que de celle de la maison mère.

Les foyers

Les foyers proposent un hébergement de type "internat", avec des règles de vie souvent contraignantes. Il faut distinguer deux types de foyers : les foyers de jeunes travailleurs (FJT) et les foyers confessionnels.
Les FJT réservent environ 20 % de leurs places aux étudiants. Ils sont ouverts à tous les jeunes de 18 à 25 ans. Pour en savoir plus : UFJT (Union nationale des foyers des jeunes travailleurs), 12 avenue du Général-de-Gaulle, 94307 Vincennes. Tél. 01 41 74 81 00.
Les foyers confessionnels sont gérés par des associations d’origine religieuse, et sont souvent réservés aux jeunes filles.
Ce type d'hébergement revient souvent moins cher que la location d’un studio en ville. Les réservations se font auprès des foyers, de préférence un an à l’avance.

Le CROUS, un organisme incontournable

Les CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) gèrent deux types de logement : les chambres universitaires et les résidences universitaires conventionnées. Les chambres universitaires, appelées cités U, sont les solutions les plus économiques. Les CROUS gèrent également les résidences étudiantes conventionnées qui sont des logements construits aux normes HLM. De conception récente, il s’agit de véritables appartements, du studio au T2.

Le logement « en ville »

C'est la solution qu’adopte une majorité d’étudiants. Les solutions sont diverses : studios, logement chez un particulier, colocation d’un appartement...
Le CROUS de Paris propose un service de petites annonces de particuliers. Son service Logement en ville sert d’intermédiaire entre les propriétaires et les étudiants pour la location de chambres, studios et de deux pièces. Il vous met en relation avec les propriétaires. Les annonces sont consultables au CROUS ou directement sur son site internet. L’étudiant doit s'inscrire pour consulter ces annonces.

Les logements sociaux pour étudiants


Gérés par des offices ou des SA d’HLM, ces logements sont de véritables appartements, conventionnés APL. On trouve parfois dans les résidences des services (laverie, salle de gym, cafétéria). Il faut signer un contrat de location classique. Les attributions se font en principe sur critères sociaux. La demande doit être effectuée plusieurs mois à l’avance.

Bon à savoir : les résidences à caractère social


Vous êtes boursier mais vous ne rentrez pas dans les critères du CROUS pour l’attribution de logement ? Il existe une solution alternative : les résidences à caractère social, situées rue Gandon et boulevard Vincent-Auriol (13e). Elles disposent actuellement d’une centaine de logements réservés aux étudiants : chambres pour les personnes seules, F1 et F2 pour les couples, les mères célibataires ou les fratries, attribués après passage devant une commission.
Renseignements auprès du service social du CROUS.

Les résidences étudiantes privées

Ces résidences ont fleuri en quelques années. Il s’agit pour l'essentiel de logements meublés, dans des résidences dotées de services "para-hôteliers". Les studettes sont coquettes, les loyers parfois aussi. Il est souvent possible de trouver moins cher dans le parc classique. Comparez les prix avant de vous décider. Attention aussi à bien lire le contrat de location : en général, il est rédigé de façon à vous dissuader de partir en cours d’année ; les clauses abusives sont fréquentes dans ce domaine. Ouvertes à tous, il s’agit pour l’essentiel de logements récents (souvent meublés) allant du studio au T2, dans des résidences dotées de nombreux services : cafétéria, laverie, salle de sport, espace TV, parking, ménage… Un niveau de confort et d’équipement optimal mais qui se paye : plus de 600 € par mois en moyenne !

Les résidences non conventionnées

Elles sont installées dans des immeubles de construction récente et proposent de nombreux services. Dans presque tous les cas, il existe un service de base gratuit qui comprend l’accueil, un contrôle d’accès (interphone) et une salle commune. Côté services payants, toutes les résidences ont une laverie automatique, une cafétéria ou un distributeur de boissons et parfois une photocopieuse, un point phone... Compter de 380 à 460 € pour les métropoles régionales et Paris. Voir O.S.E, tel. 01 55 42 80 80.

Les foyers internationaux

Pour les étudiants venant du monde entier, l’AFI (Association des foyers internationaux) gère deux résidences en région parisienne. Elle propose des chambres et appartements meublés, du studio au F3. Mais ces logements sont souvent réservés à des jeunes intégrant des programmes d’échanges internationaux. Tél. 33 (0)1 40 64 20 80.

Conseils


Association pour le développement économique du logement étudiant, ADELE a pour objectif de faciliter l’accès au logement des étudiants et des jeunes en général. ADELE apporte des informations sur différentes prestations (assurance, énergie, banque, transport…) et a mis en place le service iBail, qui permet de visiter et de remplir les documents administratifs sur le net.