Camille de Saint Jean

Transimages

camilledesaintjean@gmail.com

Ma vie fut enregistrée à outrance de 0 à 12 ans. Une initiative de mon père, sans raison apparente. Chaque jour j’ai été capturée par l’objectif, filmée et photographiée. Pas de mise en scène, surtout pas, cela devait être fait avec le plus de naturel possible. Un pan de ma vie fut sauvegardée ainsi, en toute objectivité.

Pas l’ombre d’un mystère, «j’ai été», comme ça, et sans aucun doute, ces images en sont la preuve. Me voici, un corps et des images, que je perçois en interdépendance. Les images questionnent la reconnaissance qu’elle engage de moi-même et du monde. Un rapport étrange et ambigu.

J’établis un va et vient constant entre le réel et ses simulations, pour amorcer un parcours d’expériences ayant pour enjeu la représentation. J’ai le sentiment que désormais, comme le langage, l’image s’interpose entre moi et le monde sensible. L’image dé-sensibilise. Dans mon projet, c’est un processus que je tente d’inverser. J’entretiens un rapport de ré-appropriation non pas avec le sujet photographié mais avec le médium qui le supporte. À force de travailler, de reproduire, de manipuler des images issues de capture de réel, je les pousse vers un processus de changement. Elles ne veulent plus signaler, elles veulent se signifier elles-mêmes.

Je tente d’émanciper les images que je crée, leur donner une essence propre pour les mettre en présence. Qu’elles deviennent un réel à part entière. Voir des images qui outre-passent la simulation, pour aller vers un «plus-de-réel».

Parcours

2012 : DSAA Mode et Environnement, Ecole Duperré
2011 : Stage Le Creative Sweatshop (Agence créative, set design) Assistante réalisation, Paris
2010 : BTS Communication visuelle, ENSAAMA Oliviers de Serres
2007 : Année préparatoire en arts appliqués, Académie Charpentier, Paris
2006 : Baccalauréat littéraire option arts plastiques, Courbevoie