Denis Castan

Sculpter l’être

castan.denis@gmail.com

La matière est énergique, et les forces qui la traversent sont les occasions de mes gestes. Avant de la contraindre, je me pose la question des formes qu’elle souhaite prendre, et lorsque je la façonne, c’est en déployant sa force de vie. Elle est un être libre qui, entravée, devient furieux tel un animal en cage. C’est cette colère de la substance que je contemple, là, elle paraît telle que je la sens : prête à se refondre, à repousser, exploser pour défaire nos gestes. Je souhaite exprimer cette incessante lutte entre notre puissance de civilisation et la force de la matière, chacun leur tour surprésent ou émergent.

Je veut réaliser des formes de forces, peindre le cri plutôt que l’horreur. Sculpter l’être, c’est irradier la réalisation d’une violence de sa propre création, pour émouvoir plutôt que distraire.