Yesenia Thibault-Picazo

Hypersurfaces

Un corps, sa surface, son volume, sa masse, sa peau. Un corps circonscrit par un contour précis. Le contour est agent médiateur entre l’homme et le monde, entre la figure et l’aplat. C’est lui qui permet de distinguer les choses. Si le contour n’est plus, «la figure se distend et rejoint l’aplat. Elle s’écoule hors d’elle-même pour devenir ce qu’elle n’est pas.»*
Et si soudain on s’autorisait à reconsidérer la limite d’un corps en prenant en compte les forces qui le régissent, les énergies qui en émanent? J’imagine se développer tout autour du corps une couche subtile, quelque chose qui flotterait et l’envelopperait délicatement. Le contour serait un milieu complexifié, une surface animée. «Inframince» ou gigantesque. Il n’existe plus de contour net. Les choses sont dissoutes. Les limites de ce qui constitue un corps sont réinterprétées. Son contour n’est plus une ligne mais s’étend dans l’espace. Il est complexifié, c’est l’HYPERSURFACE.
Au-delà de la Surface. Au delà de la peau, de la chair.

*Gilles Deleuze, Francis Bacon, la logique de la sensation

Parcours

2012 : Master Textile Futures, Central Saint Martins, Londres.
2011 : DSAA Mode et Environnement, école duperré, Mention Bien.
2010 : Stage dans l'agence JAK, pour Absolution (Graphisme, packaging et scénographie de vente).
2009 : Performance au Centre G. Pompidou durant les Jeudi's. Collaboration avec Martin Huger.
2009 : Lauréate au concours DIM, prix du public (réalisation gamme de collants imprimés, commercialisés aux Galeries Lafayette).
2009 : DMA Textile, option tissage, école Duperré.