Margot Aurignac

L'absent de tout corps...

Dans mon travail de styliste, je suis passée par une reconstruction de l’absente afin de repriser ce qui n’est plus. Il me fallait me confronter au vêtement comme si j’en faisais une autopsie. Il me fallait d’abord le déconstruire comme pour mieux en recomposer les morceaux. J’ai donc abordé le vêtement comme l’ersatz d’un corps qui n’est plus. J’ai cherché par le vêtement à la fois à dire cette absence et à ressusciter une présence vivante.

J’ai mis le vêtement à plat, je l’ai décousu, j’ai observé chacun de ses fragments de manière autonome et j’ai découvert des figures nouvelles, indépendantes d’un vêtement global. Je les ai ensuite étoffés, je leur ai donné de l’épaisseur, de la matière, de la chair.

Mon travail passe par des va et vient constants entre présence et absence et selon diverses modalités. Sans doute, pour reprendre les thèmes de mon introduction, il y a dans mon projet un travail de deuil par une déclinaison de l’absence qui vise à effacer la mort dans une recherche matérielle de représentation fragmentée. Cette recherche est sans doute aussi l’acceptation de la mort et la reconnaissance qu’elle peut être un chemin de recreation de la vie car si les corps ne sont plus, leurs traces, elles, demeurent. Et ces traces sont vivantes. 

Je cherche à faire revivre ce qui n’est plus, à faire exister ce qui n’est pas.

Parcours

2011 : DSAA Mode et environnement (École Duperré).
2009 : BTS Design de Mode et environnement, option mode (École Duperré).
2007 : Bac STI Arts appliqués